Le projet Kodak

Sorti de prison au mois de juin après violé sa probation, Kodak Black, 20 ans fait partie de ces artistes à gros potentiel qui peuvent, à tout instant, voir leur carrière mise en péril par des problèmes judiciaires ou des controverses. Jonglant entre séjours derrière les barreaux et dans les studios depuis son adolescence, Dieuson Octave, de son vrai nom, a sorti son premier album studio Painting Pictures lors du premier trimestre 2017. Doué pour dépeindre ses ressentis, la solitude que le rappeur a connu derrière les quatre murs semble bien améliorer la qualité de ses projets et le propulse tout en haut de la hiérarchie. Détour artistique sur un début d’année rempli d’émotions.

Surfant sur une vague de succès après la sortie de son plus gros hit Tunnel Vision, premier single de l’album, le natif de Pompano Beach instaure cette ambiance morbide et ténébreuse qui lui est propre dans la plus grande partie de Painting Pictures. Relativement mieux construit et plus homogène que ses mixtapes précédentes qui ont connu un bon succès (Lil Big Pac, Heart Of The Projects ou encore Institution), le projet comporte un bon lot de surprises et quelques mélodies mielleuses qui apporte une petite touche plus ensoleillée. Des boucles de synthés soignées accompagnées du flegme constant du rappeur et de ses quelques marmonnements en fin de phrase sont à la base de morceaux anthologiques comme Side Nigga qui fait la caractéristique principale de Kodak.

Le flow de ce dernier peut paraître plat ou encore monotone, mais c’est en fait tout le contraire. Comme le démontre Versatile, morceau intronisant son dernier projet Project Baby 2, l’artiste s’amuse à diversifier la cadence de son flow tout en appuyant l’intonation de ses rimes en fin de phrase. Sur un morceau long de sept minutes, les secondes défilent à la vitesse de la lumière. Avec un premier couplet acharné totalement destiné à la rue, le deuxième vise la gente féminine et devient, lui, tout d’un coup plus chantonné.

Totalement glauque et dépressif, le jeune Kodak se retrouve également seul et sans âme sœur. Comme il le confesse dans l’excellent Don’t Wanna Breathe l’artiste est complètement désemparé et marmonne à bout de souffle sa solitude. Dans la même foulée que Tunnel Vision, les excellents Change My Ways et CoDefendant semblent sonner l’arrêt de mort du rappeur avec cette mélodie incessante en arrière-fond du morceau. Et on se retrouve justement dans l’au-delà lorsque les boucles de piano de My Klik résonnent. Une ambiance planante qui donne l’impression de se trouver au-dessus tout, de survoler les nuages. Une ode au Sniper Gang, sa clique depuis un certain temps où les John Wicks et Jack Boy nous imposent la cadence de leur flow.

Dans un ton plus jouissif et nostalgique, le jeune ado de Pompano Beach s’amuse aussi à poser ses textes sur Transportin’ qui sample le fameux Mind Playing Tricks On Me des Geto Boys. Et si la musique de Kodak présageait finalement quelque chose de mauvais pour son avenir? Sur 6th Sense, l’artiste fait savoir qu’il se prépare au pire, et sur Tunnel Vision, lui seul paraît connaître le sort qu’il l’attend au bout du tunnel. D’ailleurs, les derniers morceaux de Project Baby 2 laissent paraître une certaine paranoïa. Dans l’addictif Still In The Streets et l’acoustique Me For Me, l’artiste est conscient qu’il doit s’éloigner des rues pour aborder une meilleure vie et éviter les mauvaises influences, mais ses racines l’empêchent de réaliser ce souhait. Très introspectif, il se demande aussi si les membres de son entourage seraient tout de même à ses côtés s’il redevenait une personne lambda.

It’s going to hurt you trying to stay the same
Are you in it or you in it for the fame
I’m trying to figure out who love me for me

Décidément, cette paranoïa, cette solitude ou encore ce côté introspectif et oppressif sont un mal pour un bien, car actuellement, dans sa musique, l’artiste n’a jamais été aussi grand et fort. Bienvenue dans la cour des grands Kodak.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :