Les clips de la semaine [#4]

S. Pri noir est chaud ! Il est de retour avec un son à consonance reggaeton, une ode à sa muse des quartiers, Baby gal, qui est « sexy mais jamais dans l’abus ». Le son a un gros potentiel d’enjaillement estival, même s’il arrive un peu tard pour faire bouger ton boule au bord d’une piscine. Mais bon, il y aura moyen de se rattraper le 25 octobre au Métropole de Lausanne, où il se produira en compagnie de ce bon vieux Sneazz.

Un mois plus tôt il nous livrait le très bon morceau « Grand final ». Puis cette semaine le freestyle « GPG 3 » pour annoncer son futur album dont la sortie est programmée au 1er décembre. Après quelques prises de risques sur sa dernière mixtape, c’est un Guizmo comme on l’aime qui est de retour. Sur un magnifique sample de jazz, le emcee de Villeneuve-la-Garenne nous raconte ses déboires sur ce morceau très mélancolique. Fidèle à lui-même, on retrouve le Guiz dans un clip en noir et blanc dans la street, allongé sur un canapé comme à la maison ou chez le psy. Un peu comme si la rue était sa maison et le rap sa thérapie. On attend désormais l’album pour confirmer sa bonne lancée.

Quand on évoque Macklemore, les good old days nous ramènent de suite à son explosion au sein du rap game avec Thrift Shop, Can’t Hold Us, White Walls et autres bons moments passés en sa compagnie et celle de Ryan Lewis.

Aujourd’hui, le white boy entame sa première expérience musicale sans son acolyte de toujours pour se relancer après le décevant « This Unruly Mess I’ve Made ». Accompagné de Kesha, Good Old Days nous emmène dans une atmosphère bien moins festive que Marmalade et Glorious dévoilés il y a peu mais cette ode aux souvenirs reste un beau moyen de nous plonger doucement mais sûrement dans son nouveau projet, « Gemini ».

Dans cette revue des clips les plus chauds de la semaine, un rappeur contesté peut en chasser un autre… Moqué voire stigmatisé pour sa victoire devant Kendrick Lamar aux Grammys de 2013, Macklemore reste toutefois bien moins sujet aux beefs qu’un certain Hopsin.

Si certains pensaient qu’il s’était assagi, Hopsin prend plaisir à prouver le contraire dans ce visuel à charge où les attaques à destination de XXXTentation, Lil Uzi Vert et autres Lil Pump se fondent dans l’ambiance sombre mais captivante d’une vraie purge à l’américaine.

Enfin, on finit ce petit tour outre-atlantique avec un vrai coup de cœur pour la dernière collaboration entre Dizzy Wright et Big K.R.I.T. qui unissent leurs talents sur l’excellent Outrageous, extrait de « The Golden Age 2 » de Dizzy Wright. 

D’un caractère très engagé sous la forme d’une course poursuite avec les forces de l’ordre, le clip est haletant et bonifie le travail des artistes, avec une mention spéciale à Dizzy Wright pour le refrain entêtant et à Big K.R.I.T. qui met le feu au morceau sur son couplet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :