Les meilleurs albums de la décennie 2000 (part.2)

La partie 1 n’était que mise en bouche, mais on espère tout de même qu’elle vous aura plu. Abordons désormais sans plus attendre les années 2004 à 2006 où pas mal de gros albums ont été balancés!

2004

10) Spécial Dany Dan vol.2, Dany Dan

On ne présente plus celui qui est l’homme le plus stylé et le plus technique de la décennie à notre goût. En 2004, le membre des Sage Po’ balance une mixtape bien puissante et riche en bons morceaux parmi lesquels certains classiques qu’il a posé comme A ton enterrement en featuring avec Oxmo Puccino. Beaucoup de beau monde dans la tape et quelques solos dans lesquels Pop Dan excelle, comme à son habitude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9) Les chemins de la dignité, Ol’Kainry

D’origine béninoise, le emcee issu de Courcouronne (91) possède à l’époque déjà un album avec un EP sorti avec ses groupes respectifs Factor X et Agression Verbale ainsi que bons nombre de featurings. En 2004 il se devait de confirmer l’essai en solo. Pari réussi. Les Chemins de la dignité est un très bon album où le emcee excelle notamment en story-telling. En plus de cela, la liste des feats est super intéressante! De Soprano aux membres de ses deux groupes, en passant par les Neg’marrons ou encore.. Raekwon, son album vaut clairement le détour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8) Que d’la haine vol.2, Anfalsh

Anfalsh est un groupe composé de Casey, B.James et Prodige. Les trois membres sont d’ascendance martiniquaise. Loin du politiquement correcte comme leurs proches du groupe La Rumeur, le posse martiniquais balance une mixtape bien forte, bien crade, mais aussi bien écrite, le tout sur des instrus classiques. Notons qu’à cette époque, le légendaire Sheryo faisait partie du crew et balançait bons couplets sur bons couplets! Illustration sur une instru de De La Soul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07) La fierté des nôtres, Rohff

Rimeur Offensif Honorant Fond et Forme, ou tout simplement Rohff est L’un des membres les plus forts de la Mafia K1’fry. Il avait déjà fait toutes ses preuves sur Le code de l’honneur qui est son meilleur album avouons-le. Il n’empêche que cet album a une énorme particularité; il est le premier double album sorti dans le rap français en solo. L’album oscille entre morceaux hardcores, égotrips et grand public. L’album reçoit un bon accueil par les critiques et par le public.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06) Planète Trappes vol.1, La Fouine

Après s’être fait les dents sur des mixtapes aux côtés de LIM et autres Alibi Montana, le rappeur originaire du 78 sortira en 2004 une street-tape qui mettra en lumière ses qualités! A cette époque il est considéré comme un bon espoir dans le milieu du rap et balance un très bon 15 titres sur des instrumentales de chansons américaines que tu connaissais déjà par cœur. Une des qualités principales de Fouiny est son aisance à chanter juste et bien! On sait dès lors qu’il faudra compter sur lui pour les années qui suivent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05) Le savoir est une arme, La Boussole

La Boussole est un collectif regroupant des rappeurs du Havre à savoir Médine, Enarce, KotoAboubakrb, Samb ainsi que des groupes Bouchées-doubles (Tiers Monde et Brav) et Ness&cité. Ils balancent un très bon album conscient, bien écrit et super intéressant!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04) Des lumières sous la pluie, Psykick Lirikah

Sans doute l’un des groupes que tu connais le moins, Psykick Lirikah, originaire de Rennes est composé de plusieurs rappeurs dont seul Arm pourrait t’évoquer quelque chose. Il n’empêche que leur album reçoit une très bonne critique et est bien accueillie en France, se classant même 7e des classements musicaux hexagonaux. C’est un pur album en terme d’ambiance, tant le côté sombre et oppressant ressort de leurs tracks. Et ce qui fait que l’album porte bien son nom c’est surtout ces phases d’espoir et de lumières qu’on retrouve par moments. Un album à découvrir au plus vite!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03) Le cactus de Sibérie, Oxmo Puccino

Encore une fois on retrouve Oxmo dans nos classement. Une fois de plus, le fantôme d’Opéra Puccino hantera notre écoute de cet album et empêchera de l’écouter en toute objectivité. Encore une fois, les auditeurs bêtes que nous sommes seront à la première écoute un brin déçu. Pourtant, après quelques écoutes on sent rend compte de la force de cet album. Il est plaisant de le voir virer dans quelque chose de plus poétique que rap, ça va bien à notre Black Cyrano. Autre point fort, son penchant pour les vrais instruments, loin des instrumentales électroniques qui prennent de plus en plus de place dans le monde de la musique rap. Guitare, percussion, violons et vrais musiciens derrière ces derniers ajoutent un coté acoustique super prenant. Un des meilleurs albums de cette année.

« Savais-tu qu’un cactus avait une fleur? Au milieu des piques s’cache un cœur »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02) Panthéon, Booba

Second album solo de B2O, sorti à une période où commencent ses clashs avec Skyrock, McJean Gab1 et la fin de ses liens avec 45 Scientific. L’ambiance est donc tendue pour l’artiste, pense-t-on. Mais il suffit qu’il sorte un album pour montrer une fois de plus qu’il n’a besoin de personne. Plus cohérent que le précédent, on sent que l’artiste s’épanouit mieux seul qu’entouré. Il livre à nouveau un album cohérent, plein d’excellents morceaux eux-même plein de ses métagores dont il est le créateur paraît-il. Il prouve une fois encore qu’il est bel et bien le Numéro 10 de l’équipe du peura français.

« J’ai le verset qui bouleverse, ma diction est malédiction »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01) HLM Rézidants, Dicidens

Dicidens ! Trois gars d’téci qui sont dedans !
Qu’ont l’son, dans l’sang ça s’sent
J’crois c’est évident !
Qu’ont l’son, dans l’sang ça s’sent
Style qui t’pète les dents !
Qu’ont l’son, dans l’sang ça s’sent
HLM Rezidant !

Groupe composé par Nessbeal, Koryas et Zesau, alias le groupe qui représente les mecs qui roulent des spliffs aux heures tapantes balance en 2004 une véritable pépite! Pure ambiance de rap français sorti tout droit des cités comme on en fait plus! Si d’habitude un membre sort du lot, ici Les trois emcee crachent aussi bien les uns que les autres leur tripes sur des instrumentales de folie, expose leur regard d’HLM rézidants, tantôt hargneux, tantôt mélancolique, tantôt conscient, tantôt égotrip mais toujours sincère. Un album complètement réussi, de sa sublime intro à son dernier son. La première place est sans conteste méritée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2005

 

10) Enfants de la Lune, Psy4 de la Rime

Après un plutôt bon album Block Party sorti quelques années auparavant, les psy4 sont de retour avec un nouvel album en 2005. Porté par l’excellent Le monde est.., L’album est plutôt de bonne qualité malgré la direction commerciale que le groupe prend. On retrouve un Soprano et sa mélancolie légendaire, des bons couplets de Alonzo comme il n’en fait (hélas) plus et des morceaux prenants. En somme, un bon album.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9) Bourré au son, La Fouine

Moment de confirmer l’essai pour le jeune artiste issu de Trappes. Un bon album au rendez-vous, avec des sonorités très West Coast. Les prod’s sont de bonnes qualité, produite pour la moitié par Animalsons qui produisait bon nombre de bons artistes à cette époque déjà! Laouni, tantôt dans une égotrip pure et dur, tantôt dans une registre introspectif livre un disque équilibré et assez agréable à écouter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08) Autopsie vol.1, Booba

Première des mixtapes Autopsie de Booba. Le concept est lancé pour l’artiste qui livre principalement des sons qui ne sont jamais sorti sur skeud, des inédits mais surtout qui permet de mettre d’autres artistes en lumière (Mala, Dicidens, Arsenik, Rim-K pour ne citer qu’eux). Tout ça sur un double-disque qu’on te conseille d’écouter!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07) Barillet plein, Seth Gueko

Originaire de Saint-Ouen-L’Aumône, le jeune manouche de cette époque qu’est Seth Gueks sort sa première mixtape. Un rap cru, bourré de punchlines et plein de bons featuring (Sinik, Salif, Sefyu). Un personnage se crée. Mélange de différents argots allant du lingala au manouche en passant par le français, des punchlines vulgaires et marrantes, une voix rauque atypique et bien hardcore, les ingrédients sont là pour faire de lui l’un des/le futur professeur punchline dans le rap hexagonal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06) Au-delà de mes limites, Rohff

Encore un double-album. Housni lâche cette fois-ci un double disque plein de très très bon morceaux mais somme toute un peu inégal. En effet, fort de sa première expérience dans le partage de double disque, on sent cette fois-ci que c’était légèrement forcé ce qui est dommage. Mais si on se passe de ces morceaux inutiles, des excellents sons comme En mode, La puissance, ou encore le très bon regretté valent très clairement le détour!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05) 73 touches, Hocus Pocus

Groupe originaire de Nantes et composé principalement de 20syl et Dj Greem, très influencé par la musique jazz. Ceci ressort dans cet album où les sonorités prennent le dessus sur les textes, sans que ça n’empêche que l’album soit de très bonne qualité. Plus atmosphérique que poétique, l’écoute est très agréable et relaxante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04) La main sur le coeur, Sinik

Après une première mixtape réussie, Sinik se devait de confirmer le tir avec son premier album. C’est chose faite, tant son album marchera bien commercialement parlant (250 000 albums vendus, disque de platine). Les thèmes sont identiques à ses projets précédents et l’introspection du jeune mec des Ulysses y est plus que présente. Mais la plume de Sinik, brut et froide, intrigue et passionne tant il recrache la vie crue qu’il mène. La main sur le coeur est sans conteste un des meilleurs albums de cette année 2005.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03) Paradis assassiné, Lino

Sept ans après le classique Quelques gouttes suffisent en duo avec son frère Calbo, des milliers de feats par-ci par-là où il se permettait de se prouver meilleur que son hôte, Lino balance enfin un premier album solo. Mais on a quand même une question qui se pose, s’en sortira-t-il seul? En effet, jusque là on l’a très rarement entendu seul et on se demande s’il peut tenir à l’écoute ses auditeurs pendant un disque entier. La réponse est ironique puisqu’on regrette qu’il ait invité tant de monde sur l’album. Huit solos seulement, mais d’une qualité indéniable! Et puis oui les feat sont pour la plupart bons, notamment celui avec Booba et son frère. Le vrai maître de la punchline, c’est bel et bien Lino, jamais dans le politiquement correct!

Tu veux que je ponde un truc peace dans ma discographie?
J’avais déjà le doigt levé dans l’échographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02) La terre du milieu, Sexion d’Assaut

3e prototype est le nom du groupe à la sortie de cette mixtape. Aujourd’hui il parait très improbable que ce groupe, tant commercialisé et mué en musique populaire, sorte un des projets les plus street et les mieux réussis de 2005. 3e Pro c’est beaucoup de membres, mais les principaux, à savoir Maitre Gims, Lefa, Black M, Barack Adama, Maska, J.R Ochrom et Doomams étaient déjà très présent là-dessus. C’est presque une nouvelle école qu’ils vont lancer après cette première mixtape et leurs prochains projets tant ça aura influencé des jeunes artistes de Paris comme Népal qui avoue avoir fortement écouté ce groupe légendaire à cette époque. 3e Prototype c’est les rues parisiennes rappées au millimètre, c’est des mecs ultra techniques (Lefa et Gims imprenables à cette époque), c’est des reprises de tubes, meilleures que les tubes eux-même des fois, c’est tout ce que ce n’est plus malheureusement pour nous..! Va vite écouter tout ça tu nous remercieras crois-nous!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01) Eternel Recommencement, Youssoupha

Premier projet de celui qu’on ne présentera plus par la suite, Youssoupha. Première mixtape d’un jeune banlieusard lettré sortant de fac. Du coup, effectivement la qualité lyricale est indéniable! En plus, ça a grave du sens, on a l’impression que le rap perdait gentiment ses c***** et Youssoupha nous fait le rappel. la rage d’un blédard devenu banlieusard qui constate les limites du système français. Le projet d’un jeune fan de rap qui rend à sa culture ses lettres de noblesses, tant dans le fond que dans la forme! Et puis, c’est surtout le projet d’un mec qui sait d’où il vient – Kinshasa – et qui sait où il va! Meilleur projet de 2005.

Choisir la bicrave pour survivre c’est comme voter Chirac un 21 avril

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006

10) Etat des lieux, Furax Barbarossa

Furax, originaire de Toulouse, balance en 2006 son premier très bon album. Caractérisé par une voix rauque et grave, des thèmes sombres et une écriture qui retranscrit au millimètre le vécu d’un homme désabusé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09) Pour ceux qui dorment les yeux ouverts, Maître Gims

Ceux qui auront découvert la Sexion d’Assaut en 2010 sont bien loin de ce que ce groupe a pu être par le passé. La preuve en musique avec ce premier EP de Gims, déjà très éclectique dans les sonorités, mais incroyablement doué. Son univers est très sombre et très street à cette époque. Produit par Fredy K du groupe ATK, il suffit de ce featuring – impensable aujourd’hui –  avec Koma de la Scred pour vous le prouver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08) Entre ciment et belle étoile, Keny Arkana

Premier album solo de la jeune marseillaise d’origine argentine. C’est un très bel album livré, entre rage et espoir, entre mélancolie et militantisme. Si tous les sons ne nous parleront pas, la plupart sont très bons, et on ne peut que saluer l’artiste pour ses engagements et la lumière qu’elle a pu mettre sur des zones sombres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07) Ouest side, Booba

Troisième album solo de celui qui aura le plus marqué de son empreinte le rap français des années 2000 à nos jours. On le retrouve ici à la septième place, pas que l’album soit mauvais, très loin de là, mais il souffrira de deux choses : primo, de la comparaison de ses deux grands frères – excellents – et secundo, des très belles sorties de cette année 2006. Le créneau du rappeur de Boulogne ne change pas, la forme peu aussi, et quelques très très bons morceaux sont sur cet album que tu connais sûrement très bien si tu es un rate-pi. Le plus impressionnant avec b2o c’est de ne pas avoir besoin de recenser telle punchline, il n’y a que ça dans l’album! Ps: on aurait volontiers posté les classiques comme BoulaiGarde la pêche ou Pitbull mais on préfère que tu écoutes le reste aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06) 1977, Soklak

Année de naissance pour nom d’album, l’artiste originaire de Montreuil délivre un album peu connu mais très reconnu par ses pairs. Intelligent, plein d’humour et réaliste sur la vie d’un immigré à Paris, sous des airs de chansons française, cet album est une très belle découverte que tu puisses faire. Allez écoute ça et prends ta claque.

 

 

 

 

 

 

 

05) Scarlattitude, Nubi

Après s’être longuement fait les dents dans la scène underground à balancer des couplets plus bons les uns que les autres, il sortait un premier album avec son groupe Futuristiq. Puis, Nubi s’essaie (enfin) une première fois en solo en 2006. L’atteinte suscitée est à la hauteur de la qualité du projet balancé pour l’homme au flow reconnaissable de l’Essonne. Bon nombre de morceau de qualité, un phrasé ultra percutant et tranchant comme à son habitude, un flow reconnaissable entre mille, en somme : un album qui se distingue clairement des autres.

 

 

 

 

 

 

04) Haine, misère et crasse, Unité 2 feu

Premier CD de l’U2F (Alkpote et Katana), groupe d’Evry. Le titre de l’album suffit à le décrire dans sa globalité. On découvre un groupe yin et yang à l’image de Booba et Ali. Alkpote pour sa technique incroyable, Katana pour sa plume. 29 titres, quasiment tous de très bonne qualité, rien que ça c’est une prouesse. Mais avoir des titres ou la haine, la misère et la crasse sont enjolivées – non pas dans le sens sur-jouées mais bien mise en valeur –  ça c’est fort. Faire quelque chose de beau avec tout ce qu’il y a de plus sale, avec tout ce qui ressort de la routine de jeunes de quartiers conscients de la bassesse de leur situation mais qui veulent s’en sortir. Un album qui aura très clairement marqué la génération qui l’a connu.

 

 

 

 

03) Deux pieds sur terre, Kohndo

Il nous envoyait le meilleur album de l’année 2003 d’après notre rédaction, le voici de retour trois années plus tard avec un projet tout aussi bon. Si les premiers extraits avant qu’il envoie l’album nous laissait perplexe tant ça semblait s’éloigner de sa ligne de conduite, Kohndo est revenu avec ce qu’il sait faire de mieux. Du rap avec des allures soul-jazz. Belle escapade sonore pour se relaxer en cette période où le gros sons à sonorités dirty south commençait à voir le jour en France. Notons par ailleurs les scratchs des meilleurs morceaux de rap que tu puisses trouver, en plus de samples de très belles chansons comme Save the children de Marvin Gaye comme ci-dessous :

 

02) Poétiquement correct, Dany Dan

Avant toute chose, il est vrai que cet album n’a pas bien été mis en avant (mal mixé, peu d’attentes suscitées d’un point de vue marketing). Malgré ça, on découvre le rappeur le plus fort de sa génération – encore plus fort que jamais – balancer bons morceaux sur bons morceaux, bons couplets sur bons couplets, bonnes punchlines sur bonnes punchlines, le tout dans avec un style que même le mec le plus hype de 2017 ne saurait pomper. Car oui, ils sont bon nombre a avoir essayer de pomper le style de Dany Dan. On peut même dire que la moitié des rappeurs de l’école actuelle s’en sont (très) fortement inspiré, et ça se sent! Dommage pour le mix et certaines instrus approximatives qui empêche à cet album d’être le meilleur de 2006.

01) Murmure d’un silence, Fayçal

Bordelais dont tu ne sais sans doute pas grand chose, Fayçal étonne par sa plume et sa poésie d’un nouveau inégalé dans le monde rap. Une simple écoute ne suffit pas à comprendre tout ce qui peut être dit dans ses textes tant ceux-ci sont travaillés. Ils pourraient être difficiles à décortiquer même pour ton professeur de français. Accompagnés de belles instrumentales à base de sample de musique classique, Fayçal rend ses lettres de noblesses à cette poésie moderne qu’est le rap. Les joies et les mélancolies des aléas de la vie y sont joliment décrites avec un niveau baudelairien.

Clone de l’antéchrist, folie meurtrière
Icône intégriste, mélancolie et prière
Désir d’immortalité, vie infantile et futile
Ravi par la normalité de plaisirs inutiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :