Les Clips de la semaine [#12]

L’album de Lomepal sorti en juin est bourré de pépites, mais 70, prononcé soixante-dix à la Lomepal, est tout un univers. Hymne aux années 1970 et à la libération de la jeunesse, c’est aussi l’occasion pour Pal de revenir sur son mode de vie, et de penser à sa vieillesse. Pour ça, il vous emmène en Cadillac dans une balade de très vieux potes. Lui-même, Caballero, Jeanjass et d’autres rident la ville déguisés en septantenaires qui n’ont rien perdu de leur envie de faire la fête. A voir, pour l’ambiance et pour leur style.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici, un revenant ! Talib Kweli a sorti ce 17 novembre Radio Silence, qui correspond à son huitième album solo. Pour promouvoir son dernier projet en date, l’artiste de Brooklyn a fait les choses en grand en invitant nul autre qu’Anderson.Paak pour ajouter une dose funky et suave au refrain. Attention, le morceau est produit par le talentueux Kaytranada, et ça vaut le détour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sopico n’en finit plus de teaser son prochain projet. Nouveau morceau, nouveau clip fait de grosses basse d’image sombres et de marques floutées. Grosse instrumentale de Dtweezer sur laquelle le fer de lance de la 75e session excelle une nouvelle fois. On attend vivement le projet du plus éclectique de sa génération.

 

 

 

 

 

 

 

Perplexing Pegasus risque fortement d’être le premier single du troisième projet de Rae Sremmurd qui a été annoncé pour début 2018. Dans ce visuel, les deux poulains de Mike Will, se trouve coincés dans une pièce à huis clos, accompagnés par de charmantes créatures. La réalisation est plutôt délirante et hypnotisante, et l’ambiance du clip oppressante. En pleine quête de la créature légendaire, le duo risque de nous raconter la suite de leur aventure pour capturer Pégase lors de Sremmlife 3.

 

 

 

 

 

Le nouvel album d’Orelsan nous a beaucoup plu (on vous en parle ici), mais le Caennais n’avait sorti qu’un seul visuel pour l’illustrer. Le deuxième est à la hauteur de tout le reste puisqu’il nous propose de très beaux plans avec des effets incroyables: on peut voir d’énormes jouets se promener dans la ville pendant qu’il s’adresse à ce garçon. Les tours de Kapla s’effondrent à côté des tours de béton, et Orel et l’enfant contemplent sans pouvoir faire grand chose.

 

 

 

REST IN PEEP

Comme vous l’avez sûrement déjà appris, le monde du rap était en deuil ces derniers jours. En effet, Gustav Ahr, plus connu sous le pseudo Lil Peep s’est éteint lors de la nuit du 14 novembre, alors qu’il était supposé réaliser un concert quelques heures plus tard. Malheureusement pour lui et pour la musique, la sieste s’est prolongée pour une éternité à cause d’une overdose de Xanax. Lil Peep était connu non seulement pour ses accoutrements hors du commun mais surtout pour sa musique émo-rap qui trouvait ses origines dans de la punk-rock des années nonante.

Certes, sa jeune discographie n’était pas parfaite, mais l’artiste débordait de talent et d’originalité. Il possédait d’énormes fan-bases en Russie, mais également dans les pays latins. Les thématiques de ses textes s’avéraient souvent dépressives et ses textes comporten désormais quelques passages prémonitoires :

I found some Xanax in my bed, I took that shit, went back to sleep
They gon’ miss me when I’m dead, I lay my head and rest in peace
I’m prayin’ to the sky and I don’t even know why

RIP

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :