Les meilleurs albums de la décennie 2000 (part.4)

Quatrième et dernière partie de notre classement. Cette fois-ci, on retrouve beaucoup d’artiste toujours présents dans le game, même s’il y a en aussi quelques uns qui ont mis un terme à leur carrière. Mais au-delà de ça, t’en fais pas, on te balance quelques inédits qui t’ont très certainement échappés. En espérant que ces articles ont changé ta vision du rap des années 2000 – comme quoi le bon rap n’est jamais mort quand on cherche bien! – on te souhaite une bonne lecture.

2009

10) Le rap me porte, Kema

Issu d’une école de rappeurs français qui sera reconnue par la suite, Kema, du groupe MSD (Mentalité Sons Dangereux, dans lequel on retrouve notamment Davodka) et proche d’un autre crew: Cas de conscience (Espiiem, L’home de l’est, L’Etrange et Fils Prodige) – qui n’est autre que le groupe qui aura inspiré les membres de 1995 et autres L’Entourage que tu as écouté comme une groupie depuis que tu as découvert le rap dans les années 10. Kema, fidèle à ce que tu connais avec ces groupes-là c’est les prémices d’un retour à des sonorités proches de l’âge d’or des années 1990 qu’a connu le rap français, de la technique, du flow, du sens, tout ce qu’aime les puristes d’aujourd’hui. Et c’est très bien fait. On t’invite à découvrir sa très bonne net-tape qu’est Le rap me porte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9) Disiz the End, Disiz

Il annonçait cette année-là, pour des raisons expliquées dans son disque même, qu’il arrêtait le rap pour se lancer vers d’autres horizons. Si aujourd’hui, comme la plupart de ceux qui l’ont dit, il est de retour, il n’empêche que Disiz livrait un très bon album. Disiz the End c’est en quelque sorte l’album de la maturité dans la moitié de sa carrière à cette époque. S’il rap toujours aussi bien et déconne encore sur certains morceaux (Bête de bombe 4, C’est la vérité), Disiz s’est assagi. Il parle de sa femme (L.O.V.E), ses enfants (Papa Lova) où s’ouvre à des thèmes plus sérieux comme sur les très bons Quand le peuple va se lever ou Odyssée. Un des meilleurs albums de sa carrière (entière cette fois-ci) à notre avis!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8) Street tape vol.1, Kacem Wapalek

Issu d’un groupe Lyonnais nommé L’Animalerie qui fera son petit boucan dans les années 10, Kacem Wapalek sortait quelques années plus tôt une superbe mixtape. Kacem, si aujourd’hui tu sais forcément qui c’est, on te dira quand même que c’est une des plus fines plumes que ce game ait connu. Les rimes les plus riches, c’est lui qui les a. Accessoirement, les flows sont aussi très bons, cette tape en sera la preuve. Un des mecs qui aura le plus étonné et qui aura suscité énormément d’attentes (auxquelles il répondra présent dans les années à venir). Pure talent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7) Curriculum Vital, Salif

Salif, on t’en a beaucoup parlé. Pour savoir ce qu’on en pense il suffit de lire les autres les précédentes parties de l’article. Ici on va se contenter de poster ce son.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6) Juste Moi-même, Drag One

On te cache pas que nous-même ne savons pas grand chose sur ce mec, si ce n’est qu’il est affilié à une structure nommée Feel Good Music. Mais bon, des fois le talent suffit pour qu’on parle de toi. Très bon album underground de rap français. T’en fais pas pour la pépite, c’est cadeau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5) Xxperience, Lyricalchimie

Lyricalchimie, alias L’Entourage et l’entourage de l’entourage. Presque 40 emcees parisiens pour la plupart (et certains anglais et tchèques) réunis par une seule et même chose: la passion. Les premiers morceaux où tu vas entendre Nekfeu Alpha Wann Deen Burbigo Jazzy Bazz Eff Gee Kema Espiiem et une 30e d’autres. Que du kick certes, mais certains possédaient déjà un talent rare, à l’image de L’homme de l’est, L’Etrange, Le Philly Flingue et surtout l’actuel Fennek préféré de la gente féminine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Secrets de l’oubli, Fayçal

Comme présenté dans le dernier article, le bordelais, sans doute plus fine plume du milieu à cette époque, revient en 2009 avec un album toujours mieux écrit. Constamment sur Les sentiers de l’écriture Fayçal fera plaisir à tout amoureux de la langue de Molière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3) La vie de cauchemar, Sofiane

Fianso, aujourd’hui tu ne jures que par lui tant il a renversé la donne en 2017. Mais, ce que tu ne sais sans doute pas, c’est que le mec est présent dans le rap depuis 2005. En 2009 il sortait même un incroyable album plein de promesses. Hélas, sans doute mal entouré ou pris de malchance à cette époque, il ne se fera pas connaître autant qu’il l’aurait mérité. Mais la force de ce dernier c’est de ne jamais avoir lâché. Tôt ou tard, le travail et le talent réunis ça paie. Son premier album La vie de Cauchemar est très proche de ce qu’il fait aujourd’hui encore : un rap de rue brut, mais bien écrit, une voix très puissante et beaucoup de rage et de motivation!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) Les chroniques du 75 vol.1, Sexion d’Assaut

Après deux projets qui auront fait du bruit les années précédentes, la Sexion rebalance en 2009 deux projets aussi bons l’un que l’autre. Il fallait cependant choisir et si en terme de cohérence et d’essais réussis L’écrasement de tête est super réussi, en terme de qualité des emcees c’est dans cette mixtape que ces derniers se montrent meilleurs. 21 morceaux, tous réussis. Même sur les phases B ils balancent des morceaux meilleurs que les originaux, on pense par exemple à Ah ouais parait qu’jsuis doué, Où sont les kickeurs? ou encore Même pas l’smic. Et en plus de ces morceaux, certains solos sont incroyables. 30% de Gims et l’un des meilleurs morceaux du groupe, tout autant qu’Un monde parfait de Lefa. Le groupe assoit définitivement sa maitrise de l’underground du game en 2009.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) Perdu d’avance, Orelsan

Véritable ovni tout droit sorti de Caen, Orelsan sera la plus grande et belle surprise de 2009. Un album qui casse tous les codes du rap de la seconde moitié des années 2000, le jeune rappeur arrive avec un rap qui parlera à tous les ados et mecs de sa génération. Les thèmes sont liés à la vie d’ado que mène l’artiste de 25 ans. Vie qui pue la défaite; tromperies dans son couple, soirées ratées et autres débauches sont récitées par le jeune emcee complètement ironique et désabusé par sa situation de pauvre type habitant Caen. Si la plupart l’aimeront parce qu’il fait rire, d’autres l’aimeront parce que rapologiquement parlant il est très fort. C’est surtout la sincérité ainsi que la manière avec laquelle on se reconnait dans son rap qui attirera un énorme public à celui qui aura par la suite l’une des plus grandes carrières rap en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010

10) Je vous aime, Taipan

Premier album du Lorrain Taipan que la plupart ont connu grâce aux Rap Contenders ou à Youssoupha qui l’a signé chez Bomayé Music par la suite. Mais avant tout ça, en 2009 il sortait une mixtape plutôt convaincante, puis un très bon premier album en 2010 intitulé Je vous aime. Il faut connaître l’artiste pour cerner l’ironie et en même temps la sincérité du titre de l’album. Taipan, c’est une manière de rapper pas du tout comme les autres, une voix atypique qui transpire l’ironie à chaque phrase sortie et des textes à première vue mongole mais pourtant très intelligents. Un personnage très complexe et très intéressant. L’album comporte un beau feat avec Soklak qu’on présentait deux chroniques auparavant, ainsi que ce très beau morceaux avec lequel on te laisse découvrir tout ça :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9) L’école des points vitaux, Sexion d’Assaut

L’engouement autour de cet album était sans doute le plus gros jamais vu dans le rap français. Ils ont su créer une attente de folie, sachant jouer des nouveaux réseaux pour faire du buzz, à savoir Youtube, Dailymotion ou Facebook. Précurseurs dans la méthode, leur album a tout flingué en terme de ventes, rien à redire. Seulement, musicalement parlant, on peut constater une nette baisse de qualité qui déçoit quand on pense à leur talent. Mais peut-on vraiment leur reprocher d’avoir voulu (et surtout su) pêcher un public beaucoup plus large? Bien-sûr que non. Évidemment, il n’est pas possible d’écrire un morceau comme 30% et atteindre la ménagère ou les enfants du collège. Ceci donnera des morceaux comme Casquette à l’envers ou Désolé. Mais au-delà de ça, leur jeter la pierre est trop facile, surtout que cet album comporte tout de même quelques très bons morceaux comme la longue Introduction, le morceau éponyme ou encore La drogue te donne des ailes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8) La crème de l’Ile-De-France, Alkpote

L’empereur de la crasserie est de retour après un très bon premier album solo. Et comme il n’est pas radin, il te livre un double-CD accompagné par toute l’île-de-France. Enormément de featurings (on va pas s’amuser à te les citer tellement y’en a) sur ce projet, et pas tous très bons avouons-le. Mais heureusement, il y en a aussi des très réussis et Alk pose un énorme couplet à chaque fois. On comprend dès lors qu’on a affaire à l’un des meilleurs emcees de sa génération. Certains des morceaux sont même très réussis comme celui-ci :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7) Ne2s, Nessbeal

Il n’aura jamais eu la carrière qu’il méritait. S’il a suscité énormément d’attentes, notamment avec le groupe Dicidens et par ses quelques très bonnes apparitions sur de très bons albums comme PanthéonNessbeal n’aura jamais beaucoup plus qu’un succès d’estime pour sa carrière. Et c’est regrettable certes… Enfin, un album plutôt bien réussi est sorti par l’artiste en 2010, porté par le très bon A chaque jour suffit sa peine, ou le l’efficace Ma grosse accompagné d’Orelsan. Mais au-delà de ces deux morceaux qui se seront fait connaître par un large public, le reste de l’album reste bon et on t’invite à le découvrir!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6) Convictions suicidaires, Despo Rutti

Parisien s’étant auto-proclamé rappeur le plus haï de France en 2006 dans le cadre de la sortie de son premier EP Les sirènes du charbon, Despo Roots revient en 2010 avec un album aussi bon que difficile à cerner. Les textes et les prods sont comparable à l’or sur ses mains sur la pochette d’album : corrosifs. Phrasé nonchalant et vision des choses balancée sans prendre de pincettes sont les deux images qui définiront le mieux le rappeur. Un premier album très réussi, notamment par ses titres que sont Inenregistrable et Rédemption.

Comment en vouloir aux conservateurs quand la démocratie dit qu’être raciste c’est un droit?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5) Le rassemblement, Ali

Moitié la plus méconnue du mythique groupe Lunatic, Ali balance son deuxième album en 2010, soit cinq années après le premier. Fidèle à ce qu’il était dans le duo qu’il formait avec Booba, Ali reste sage. Des textes pleins de sens et de spiritualité sont balancés. Le légendaire Hi-Fi en feat et en producteurs sur plusieurs morceaux, mais rien de plus dans la tracklist. Et puis, on n’avait pas forcément besoin de plus pour un artiste qu’on avait pas entendu depuis si longtemps. Un album très réussis que 1000 mots ne pourront expliquer mieux qu’une bonne écoute qu’on te force à faire si tu as eu la mauvaise idée d’en venir jusqu’à cette partie de l’article!

Etre ou ne pas être se demandait Shakespeare? La réponse est là à chaque fois que j’inspire et j’expire. La vie est un don du premier cri au dernier soupir, j’entretiens le souffle avant que la mort me le soutire. Les portes ne cessent de s’ouvrir, trouvez la paix c’est s’offrir le luxe de ne plus souffrir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Libérez la bête, Casey

Casey tu auras rarement entendu parler d’elle (sauf si tu as lu les anciennes chroniques évidemment). Originaire de Blanc-Mesnil, membre du groupe Anfalsh et proche du groupe la Rumeur, notamment d’Hamé, c’est une rappeuse qui a plus de couilles que tous les mecs du game. Deux maxis et un album plus tard, la revoilà avec un album qui (personnellement) m’aura coupé le souffle à ma première écoute. Casey pour faire simple, c’est la descendante d’esclave qui n’a pas oublié et qui balance chaque mot comme un coup de fouet à ceux qui le méritent. N’oubliant pas son histoire, ou plutôt celle de ces ancêtres, rappant de manière intelligente et – chose rare dans le rap – intelligible, elle capte l’attention de l’auditeur à chaque texte. Une fois la bête libérée comme dans cet album, si tu veux lui adresser mot jeune rappeur, apprends à écrire ou sinon Apprends à te taire.

 

 

 

 

 

 

 

3) 16 pièces, Hocus Pocus

Super album des Hocus Pocus comme à leur habitude. Dernier album du groupe sorti ensemble avant que 20Syl ne se lance vers d’autres horizons musicaux. Un très beau plateau d’invités sur cet album, entre les belles voix de la chanteuse soul Alice Russel et celle du jeune mais très prometteur Ben l’oncle Soul, de deux des plus fines plumes du rap français qui ne sont autres qu’Akhenaton et Oxmo Puccino ainsi que divers Dj à l’instar du très bon Dj Greem. Un album plein de ce que le groupe fait le mieux; jazz, soul, blues, scratch, ambiance hip-hop qui t’apaise et belle plume.

On joue les funambules sur un câble invisible,

On jongle avec des bulles, on défie l’impossible.

Dans une main la colombe dans l’autre le calibre,

J’ai beau tendre les bras je n’trouve pas l’équilibre

 

 

 

 

 

2) Milk Coffee and Sugar, Milk Coffee and Sugar

Groupe de hip-hop et slam français composé de Gael Faye et Suga qui s’est formé en 2008. Les deux artistes sont très influencés par The Roots, Time Bomb et la musique africaine. Ceci se ressent dans leur excellent premier album sorti en 2010. Les thèmes abordés tournent autour de la vie et ses problèmes, d’un système pourri, d’inégalités sociales, de racisme, de colonisations et autres, le tout sur des belles mélodies et des textes travaillés et très intelligents. Enorme album.

Enfant de la télé, j’suis qu’un fils de pub…

 

 

 

1) A la régulière, Dany Dan 

Retour du emcee le plus stylé et le plus technique de sa génération. Si son très bon premier album solo souffrait d’un léger problème de cohérence, celui-ci est ultra efficace. 16 titres dans lesquels le membre des Sage Po’ excelle avec une aisance technique et lyricale peu commune. Et même lorsque le dandy du rap jeu sort une phrase crade comme « j’leur paie pas d’verre, elles boivent la capote » il garde une élégance que tu n’auras jamais. Tous les morceaux de l’album sont réussis dans ce dernier skeud sorti par PopDan, notamment le très beau Ma Copine a une copine qu’on t’invite à écouter juste ici.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :