[Albums US’17] #18 CyHi The Prynce – No Dope On Sundays

2017 était une année remplie de surprises, de déceptions, ou à l’inverse, de très bons projets qui ont été réalisés. Étant donné que nous arrivons gentiment à la fin de cette cuvée 2017, Skrt! Mag te propose un classement des meilleurs opus US sortis ces douze derniers mois. Un album sera donc dévoilé quotidiennement par ordre décroissant jusqu’au 31 décembre, jour où le meilleur album US 2017, selon Skrt! Mag, sera annoncé. Après Kodak Black et Big Sean on enchaîne avec le protégé de Kanye West : CyHi The Prynce !

Résultat de recherche d'images pour

Après avoir signé chez GOOD Music en 2010, le premier album studio de CyHi The Prynce a vu le jour en novembre de cette année. Il faut dire que malgré six ans sans projet officiel, l’artiste originaire d’Atlanta n’a pas chômé et est resté particulièrement actif. Auteur de l’ombre pour une majorité des artistes du label de Pusha T et Kanye West, CyHi a particulièrement écrit un grand nombre de textes pour Yeezus, le sixième album de Mr. West. En plus de cela, le rappeur est resté prolifique sur la scène des mixtapes en lâchant de très bonnes galettes comme la dilogie des Black Hystori Project.

Sur No Dope On Sundays, on voit le rappeur se muer en prêcheur des rues en l’espace de 72 minutes. Un album concept qui prend place dans les préiphéries d’Atlanta où l’artiste va même jusqu’à réciter une version revisitée des douze commandements lors d’une intro explosive et haletante. Sorti en plein marché saturé, No Dope On Sundays n’est pas une machine à tubes, mais fournit des morceaux de qualité et mixés à la perfection qui regroupent eux-mêmes des histoires et expériences que l’artiste a vécues dans le passé. La quête désespérante de l’amour dans un club (Looking For Love), la confession d’un gangster des rues (Closer) ou encore le point de vue d’un enfant pas encore né illustrant les circonstances péjoratives de son environnement (80’s Baby) sont des exemples de sujets relatés par le rappeur talentueux. Tout au long de l’album, CyHi partage ses convictions tout en prêchant le bien et le mal.

Pour l’appuyer dans ses convictions, l’artiste a l’honneur de recevoir des invités de marque tels que Schoolboy Q, 2 Chainz, Kanye West ou encore Pusha T. D’ailleurs, l’influence de ce dernier se ressent tout au long de l’album, tant au niveau des thèmes choisis que la technique entreprise pour délivrer les textes. A la fois nasale et grailleuse, la voix charismatique de CyHi est un autre aspect positif qui permet à l’emcee de se démarquer. Comme le prouve le refrain entêtant de l’excellent Trick Me, ses intonations maîtrisées démontrent l’expérience du rappeur malgré sa faible discographie.

Comme l’illustrent les samples utilisés sur Murda, Don’t Know Why, God Bless Your Heart ou encore Closer, les mélodies choisies par le rappeur ne sont pas influencées par de la trap et puisent plutôt dans des instrumentales soul, jazz voire africaines. En effet, sur l’excellent single qu’est Nu Africa, le rappeur s’imagine une nouvelle Afrique développée qui deviendrait le centre économique du monde sous un air de mélodies tribales et exotiques.

Magic Johnson built some condos in the Congo
Kanye built a mall out in Senegal
Turn the Rwanda to a five star with the spa
Chillin’ in Angola with a skinny little Guinea broad

Lors de son enfance et afin de le garder en dehors des rues, les parents de Cydel lui demandaient de fréquenter régulièrement les églises et le milieu religieux. Ce passé du rappeur se ressent fortement à l’écoute de cet album qui puise régulièrement des citations bibliques ou des références religieuses. Avec ce premier album convaincant, CyHi démontre toutes ses aptitudes narratives et lyricales concentrées dans un projet officiel tout en sachant bien s’entourer artistiquement et en évitant des productions superficielles. Loin de la trap music, cet album concept figure parmi les meilleures galettes de l’année et offre une musique différente de ce qui se fait actuellement. Une belle bouchée d’air frais ! Et qui sait, peut-être que CyHi deviendra un prêcheur officiel d’ici quelques années…

[Albums US’17] Les albums déjà présentés

20. Kodak Black – Project Baby 2

19. Big Sean – I Decided

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :