[Albums US’17] #17 2 Chainz – Pretty Girls Like Trap Music

2017 était une année remplie de surprises, de déceptions, ou à l’inverse, de très bons projets qui ont été réalisés. Étant donné que nous arrivons gentiment à la fin de cette cuvée 2017, Skrt! Mag te propose un classement des meilleurs opus US sortis ces douze derniers mois. Un album sera donc dévoilé quotidiennement par ordre décroissant jusqu’au 31 décembre, jour où le meilleur album US 2017, selon Skrt! Mag, sera annoncé. Kodak Black, Big Sean et CyHi The Prince laissent aujourd’hui place à 2 Chainz.

PGLTM

Quatrième album studio de 2 Chainz, Pretty Girls Like Trap Music s’apparente à une immense fête dans cette sublime Trap House, véritable fantasme devenu réalité… A l’occasion de notre top de l’année, on vous emmène y faire un tour.

Le lieu : Trap House, Howell Mill Road, ATLANTA.

Dans une ville où la trap est reine, la Trap House est rapidement devenue un lieu incontournable. D’un rose flashy, elle représente le palace d’un rappeur bien décidé à continuer à s’imposer comme le roi d’une ville ou les prétendants sont nombreux, entre les rookies comme Playboy Carti, les nouveaux héros que sont Migos et les darons  qui font de la résistance (coucou Gucci).

Après avoir été privatisée pour 16 tracks brûlantes, la Trap House a ensuite été rendue publique, ce qui a permis à tout les (nombreux) fans de 2 Chainz de se réunir afin de foutre un joyeux bordel aux alentours d’un temple désormais mythique.

Les invités : Drake, Travis Scott, Gucci Mane, Jhene Aiko et consorts

Une telle soirée ne pouvait se dérouler sans des invités à la hauteur de l’événement. Visiblement très inspiré, 2 Chainz s’est mué en un parfait organisateur, les très nombreux featurings (12 invités) apportant chacun un supplément d’âme à l’album.

Comment ne pas commencer par le déjà culte Good Drank, un des si ce n’est le morceau de l’année, où l’association parfaite des patrons d’Atlanta que sont Gucci et 2 Chainz est emmenée dans une autre dimension par un Quavo qui signe un de ses tous meilleurs refrains, en survolant une magnifique prod’ de Mike Dean.

Parmi les autres cadors présents sur le disque, Drake n’est pas en reste sur Big Amount. Même si le morceau était déjà dévoilé depuis presque plus d’un an, ce fut un véritable plaisir de réentendre son couplet marqué par une phase inoubliable :

Got hits and I ain’t even put ’em out
Lit and you can’t even put it out
Got the Billboard melodies
Rap is somethin’ I do on the side
Crossed over to the other side
And I didn’t even have to die
Got the money and I never show it
Let a nigga try to play heroic
Michael Jackson talkin’ to me in my dreams
And he say, « You bad and you know it »

Un tube sur une prod de l’excellent Buddah Bless, où l’utilisation de la flûte faisait déjà fureur bien avant que Metro Boomin ne l’introduise dans Mask Off, hit d’un autre géant d’Atlanta, Future.

En plus des excellentes productions, la présence de plusieurs hookmasters parmi les invités, Quavo, Swae Lee et Travis Scott, est une grande force de cet opus. 2 Chainz peut ainsi varier les ambiances et conserver ses meilleurs refrains pour ses morceaux solos, Travis ou Quavo lui assurant à chaque fois un refrain à la hauteur de ses espérances.

Si l’album conserve une grande atmosphère Trap dans quasiment tout son déroulement, Pharrell et Monica s’incrustent sur Bailan et Burglar Bars. Des morceaux à l’accent bien plus exotique même si à ce petit jeu là, c’est l’excellent It’s A Vibe produit par Murda qui remporte la mise. Avouez que réunir Ty Dolla Sign, Trey Songz et la fantastique Jhene Aiko sur un seul et même morceau, ça se signale non ?

En plus de tous les invités déjà cités, ils restent donc Migos et Nicki Minaj, que vous retrouverez sur les excellents Blue Cheese et Realize. Mais à force de parler des invités on en oublierait presque l’hôte de cette formidable fête…

L’hôte : 2 Chainz, le coup de maître

Malgré un lieu mythique et une pléiade d’invités fascinants, la formidable aventure qu’est Pretty Girls Like Trap Music n’aurait été possible sans une performance de haut vol de son créateur.

Affuté comme jamais, agressif sur les prods sans en perdre son légendaire sens de l’humour, Tity Boi risque de surprendre fortement ceux qui ne voient en lui qu’un simple Trappeur. Au contraire, cet album sonne plutôt comme un second souffle inespéré pour mener encore plus haut une carrière solo à la discographie impressionnante, complétée par une très longue liste de featurings classiques.

Tout réussit donc à 2 Chainz, en témoigne la claque musicale que fut Pretty Girls Like Trap Music et l’engouement qu’il a su créer autour de ce projet.

Un engouement si fort que désormais, même les jolies filles aiment sa musique trap. Qu’elles se rassurent, elles ne sont pas les seules.

[Albums US’17] Les albums déjà présentés

20. Kodak Black – Project Baby 2

19. Big Sean – I Decided

18. CyHi The Prynce – No Dope On Sundays

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :