[Albums US’17] #15 Metro x 21 & Offset – Without Warning

2017 était une année remplie de surprises, de déceptions, ou à l’inverse, de très bons projets qui ont été réalisés. Étant donné que nous arrivons gentiment à la fin de cette cuvée 2017, Skrt! Mag te propose un classement des meilleurs opus US sortis ces douze derniers mois. Un album sera donc dévoilé quotidiennement par ordre décroissant jusqu’au 31 décembre, jour où le meilleur album US 2017, selon Skrt! Mag, sera annoncé. Après le toujours si clivant Young Thug hier, on vous présente aujourd’hui Without Warning du trio Metro Boomin, 21 Savage et Offset, classé 15e.

Without_Warning

Dix tracks toutes produites par Metro, une ambiance oppressante à souhait et deux des rappeurs les plus courtisés du moment ont permis à Without Warning d’être le meilleur album collaboratif de l’année. Un titre flatteur pour l’opus, quand on se rappelle de la concurrence, de Super Slimey à Double Or Nothing en passant par Droptopwop.

Si le projet n’a pas un réel intérêt en termes d’écriture, la faculté qu’ont eu les trois protagonistes à surfer sur leur succès de l’année écoulée suffit à lui donner un statut particulier, là où Super Slimey et Double Nothing ont par exemple échoués. En effet, après un coup d’œil furtif à une pochette terriblement agressive, l’opus démarre par l’excellent Ghostface Killers, où 21 et Offset sont accompagnés par un Travis Scott toujours aussi efficace.

Un morceau qui est le premier exemple de la réussite de leur association, tant les variations de flows et la vitesse du delivery du membre de Migos s’accordent bien avec la nonchalance si particulière de 21 Savage. A la découverte du projet, si la capacité des deux artistes à lâcher des couplets fous ne faisait aucun doute, on pouvait légitimement se questionner sur la manière dont ils allaient se partager les refrains, Offset ayant l’habitude de travailler avec un hookmaster en la personne de Quavo. Au final, l’alternance a bien été gérée, en témoignent les excellents refrains de Mad Stalkers par 21 et Ghostface Killers par Offset.

Quand au travail de Metro Boomin, il s’est une nouvelle fois attelé à adapter au mieux ses productions aux artistes. Cela se traduit par une atmosphère sombre sur laquelle a notamment excellé 21 Savage sur Issa, son dernier album. On en attendait toutefois pas moins d’un producteur envers qui l’on est désormais très exigeant étant donné l’image de marque qu’il s’est créé et l’étendue de son potentiel aperçu jusqu’à maintenant.

Boosté par les performances de ses deux principaux protagonistes, Without Warning permet à Metro Boomin de compléter une année remplie de hits (Mask Off, Tunnel Vision, Bounce Back…) par un projet collaboratif pleinement réussi, contrairement à Perfect Timing ou Double or Nothing.

Et s’il en veut réellement encore plus, Metro sait qu’il sera attendu au tournant en 2018…

[Albums US’17] Les albums déjà présentés

20. Kodak Black – Project Baby 2

19. Big Sean – I Decided

18. CyHi The Prynce – No Dope On Sundays

17. 2 Chainz – Pretty Girls Like Trap Music

16. Young Thug – Beautiful Thugger Girls

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :