[Albums US’17] #6 Tyler The Creator – Flower Boy

2017 était une année remplie de surprises, de déceptions, ou à l’inverse, de très bons projets. Étant donné que nous arrivons gentiment à la fin de cette cuvée 2017, Skrt! Mag te propose un classement des meilleurs opus US sortis ces douze derniers mois. Un album sera donc dévoilé quotidiennement par ordre décroissant jusqu’au 2 janvier, jour où le meilleur album US 2017, selon Skrt! Mag, sera annoncé. Après Big K.R.I.T. hier, on retrouve Tyler, The Creator au sixième rang ! 

Véritable OVNI musical, Tyler, The Creator fait ses premiers pas avec son groupe Odd Future, notamment aux côtés de Earl Sweatshirt ou Frank Ocean. Très vite, sa voix grave et ses lyrics à l’accent trash ne laissent personne indifférent. En solo, c’est son hit Yonkers, extrait de son premier album Goblin, qui le propulse sur le devant de la scène.

 

 

 

 

 

 

Un beat aux basses saturées et un univers terriblement déjanté, ingrédients d’une recette qui fonctionnera aussi bien sur  Goblin que sur son deuxième album solo, Wolf.

Avec Cherry Bomb en 2015, il change soudainement de direction artistique au profit d’une production bien plus colorée et confirme ainsi son statut d’artiste insaisissable. Toutefois, l’album reçoit une critique assez négative auprès des fans qui sont peu adeptes de cette facette de l’artiste mais surtout d’un mixage qui, il est vrai, fut très aléatoire.

 

 

 

 

A la fin du mois de juillet, Tyler dévoile Flower Boy avec une splendide pochette qui laisse déjà présager une oeuvre majeure.

Flower_Boy

Le projet démarre donc par Foreword, une introduction très profonde aux côtés de Rex Orange County, où Tyler se confie sur une inquiétude bien réelle : qui s’apitoierait sur son sort s’il venait à disparaître ?  En développant directement les thèmes du suicide, de la mort et de la reconnaissance, il indique déjà la tendance très introspective du projet. Musicalement parlant, le beat très chill et l’apport du talentueux chanteur britannique permettent d’entamer l’album de manière convaincante.

Sur Where This Flower Blooms, le duo mythique avec Frank Ocean est reconstitué pour aborder un autre des thèmes principaux du projet : l’amour. Tyler est donc le Flower Boy, et l’introduit dans ce titre :

Run it, run it, run it, run it
I rock, I roll, I bloom, I grow (I glow)
I rock, I roll (What you say?), I bloom, I glow (I glow)
I rock, I roll (Let ’em know), I bloom, I glow (I glow)
I rock, I roll (One more time), I bloom, I grow

Ce Flower Boy rayonne, éclot, s’épanouit, et cela se ressent sur sa musicalité. Car après l’interlude Sometimes vient le magnifique See You Again.

Aux côtés de la géniale Kali Uchis, il livre un de ses plus beaux morceaux. Un niveau de chant auquel il ne nous avait pas habitué, une alternance incessante entre son côté amoureux et déjanté et enfin une poésie infinie au niveau des paroles. Un classique.

20/20, 20/20 vision
Cupid hit me, cupid hit me with precision, I
Wonder if you look both ways
When you cross my mind, I said, I said
I’m sick of, sick of, sick of, sick of chasing
You’re the one that’s always running through my day dreams, I
I can only see your face when I close my eyes
Can I get a kiss?
And can you make it last forever?
I said I’m ’bout to go to war
And I don’t know if I’ma see
 you again
Can I get a kiss? (Can I)
And can you make it last forever? (Can you)
I said I’m ’bout to go to war (‘Bout to)
I don’t know if I’ma see you again

Si l’on pensait que l’enfant terrible avait définitivement laissé place à l’homme amoureux, Tyler nous surprend encore avec Who Dat Boy. Une minute interminable d’un beat plus qu’angoissant suivi d’un banger monumental avec son pote Rocky… Chassez son naturel, Tyler revient au galop.

 

 

S’il s’écarte du thème de l’amour pour évoquer sa carrière et les difficultés rencontrées sur Pothole avec le rookie Jaden Smith, The Creator y revient au cours d’une association avec la célèbre chanteuse R&B Estelle.

Véritable journal intime musical, Garden Shed dévoile ses souvenirs de jardins d’enfants, jusqu’à avouer qu’il s’intéressait aux filles uniquement pour détourner l’attention de l’attirance qu’il avait auprès des garçons de son âge. Si des rumeurs sur son orientation sexuelle existaient déjà, Tyler les efface ici aisément avec un coming-out courageux. Un acte qui fait partie intégrante d’un opus où plutôt que de confirmer des rumeurs à l’intérêt finalement médiocre, il réécrit sa propre histoire avec toute la sincérité qui le caractérise.

Une fois l’aveu passé, l’album reste fidèle à sa ligne de conduite, en témoigne particulièrement les sublimes titres que sont 911 / Mr. Lonely, Glitter et November. Entièrement produit par lui-même,  Flower Boy navigue entre diverses ambiances toutes aussi passionnantes les unes que les autres. Inspiré et cohérent, Le Créateur réussit à nous faire sourire lorsqu’il parle de solitude sans oublier de nous faire pleurer lorsqu’il parle d’amour. Et car il reste toujours cet enfant agité de OFWGKTA, il revient à ses premiers amours sur Who Dat Boy et I Ain’t Got Time! .

Bénéficiant d’une production cette fois-ci sans faille, d’une versatilité qui n’est plus à prouver mais surtout d’une sensibilité et d’une poésie bouleversante, Flower Boy nous permet d’assister à l’éclosion d’un artiste enfin complet.

Véritable accomplissement musical où ses quatorze titres possèdent ainsi le meilleur du phénomène qu’il incarne, la conclusion est sans appel : Flower Boy est bel et bien la musique qu’il a cherché à réaliser durant toute sa carrière. 

 

[Albums US’17] Les albums déjà présentés

20. Kodak Black – Project Baby 2

19. Big Sean – I Decided

18. CyHi The Prynce – No Dope On Sundays

17. 2 Chainz – Pretty Girls Like Trap Music

16. Young Thug – Beautiful Thugger Girls

15. Metro Boomin x 21 Savage x Offset – Without Warning

14. Meek Mill – Wins and Losses

13. Drake – More Life

12. IDK – IWASVERYBAD

11. Lil Uzi Vert – Luv Is Rage 2

10. XXXTENTACION – 17

9. GoldLink – At What Cost

8. Joey Bada$$ – All-AmeriKKKan Bada$$

7. Big K.R.I.T. – 4eva Is A Mighty Long Time

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :