[Albums US’17] #1 Kendrick Lamar – DAMN.

2017 était une année remplie de surprises, de déceptions, ou à l’inverse, de très bons projets. Étant donné que nous arrivons gentiment à la fin de cette cuvée 2017, Skrt! Mag te propose un classement des meilleurs opus US sortis ces douze derniers mois. Un album sera donc dévoilé quotidiennement par ordre décroissant jusqu’au 6 janvier, jour où le meilleur album US 2017, selon Skrt! Mag, sera annoncé. Après l’éternel JAY-Z qui figure sur la troisième marche du podium, et Migos qui s’adjugent la médaille d’argent place enfin à Kendrick Lamar qui a réalisé le meilleur album 2017 avec DAMN.

Résultat de recherche d'images pour

Vu qu’il est dommage de se séparer le travail pour les deux meilleurs albums de l’année, on a tenu à vous expliquer personnellement ce qui nous a marqué sur ce projet. Par volonté de chacun, voici donc nos deux avis qui démontrent pourquoi Kendrick Lamar est le meilleur album de l’année 2017, même s’il était compliqué de trancher  entre DAMN et Culture.

 Kevin : 

« Ce qui est horrible en fait, c’est que DAMN. n’est, peut-être, même pas le meilleur album de Kendrick Lamar. Entre Section. 80, Good Kid, M.A.A.D City et To Pimp A Butterfly, il m’était déjà compliqué de ressortir le meilleur projet de sa discographie. Désormais il faudra rajouter DAMN. dans ce dilemme. Pour ceux qui le doutaient encore, ce dernier album fait vraiment de K.Dot une légende alors qu’il n’a que 30 ans (!). Franchement, depuis plus de 40 ans d’histoire de hip-hop, quel rappeur a réussi à sortir (consécutivement) 4 albums d’une telle qualité, dont certains sont déjà considérés comme des classiques ? Attention, le replay-value et le vieillissement du projet dans le temps auront leur mot à dire, mais il est probable que ces 4 opus puissent tous être rangés dans les vitrines du panthéon hip-hop d’ici 20 ans. En effet, plusieurs aspects m’ont agréablement surpris dans DAMN., tout d’abord les invités qui apportent tous une plus-value. Que cela soit une dose de rock avec U2 (XXX.), une complémentarité de folie avec Rihanna (LOYALTY.) ou cette sensualité que l’excellent Zacari apporte sur le romantique LOVE. Ensuite, il faut aussi souligner la qualité et la propreté de la réalisation des clips vidéos issus de l’album qui sont tous exécutés d’une manière impeccable. Ce qui m’a le plus surpris, c’est le morceau DUCKWORTH. qui dévoile l’histoire incroyable entre le père de Kendrick se trouvant à deux doigts de se faire tuer par Anthony Tiffith, l’actuel mentor du rappeur et boss de son label. En effet, dans cette storytelling on apprend que Kendrick Lamar n’aurait peut-être jamais vu le jour si son père (qui travaillait à l’époque chez KFC) avait refusé de refiler gratuitement des… nuggets à celui qui allait devenir plus tard le mentor de son fils ! Pour finir, Kung-Fu Kenny a récemment dévoilé que l’album est réalisé d’une façon que l’écoute puisse être lancée à l’envers sans perdre une seule fois le fil directeur du concept de l’album. Mon morceau préféré ? GOD. car il exploite toute l’étendue du talent de Kendrick où il change constamment de flow, d’intonation, il rappe, il chante et varie même son accent en l’espace de 4 minutes. »


Thibaut :

« Dans le succès immense de To Pimp A Butterfly résidait une vraie interrogation sur la tournure que devait prendre la direction artistique de Kendrick Lamar. En effet, comment procéder à la succession d’un album à la fois engagé et spirituel, à la manière de l’interview fictive de Tupac dans Mortal Man ? Pour ne pas être enfermé dans une seule case, un comble pour un rappeur si polyvalent, Kendrick s’est relativement éloigné de son précédent classique afin de nous en offrir un nouveau.

DAMN. est donc l’illustration parfaite de sa versatilité, comme pouvaient l’être Section 80 (que nous avions étudié ici) et Overly Dedicated. Les grands instants de rap sont nombreux, entre le surpuissant DNA., le bouleversant FEEL. et le storytelling mythique qu’est DUCKWORTH.  À cela s’ajoute des fantastiques performances chantées, aussi bien pour vanter sa réussite sur l’épique GOD. que pour déclarer sa flamme à sa compagne sur le langoureux LOVE. Une grande réussite donc, que l’on doit également au travail impressionnant des producteurs, Sounwave, 9th Wonder, BBNG ou encore Mike Will Made It, auteur remarqué des désormais cultes DNA. et HUMBLE.

S’il a publiquement déclaré que DAMN. était son album préféré, et donc le meilleur, il faudra surement du temps pour qu’il soit apprécié à sa juste valeur. En effet, le succès récent de HUMBLE. a fait de K-Dot un rappeur désormais autant reconnu pour sa qualité que pour sa capacité à vendre et à se vendre. L’exigence est donc bien plus forte et les critiques parfois moins objectives qu’à ses débuts, où le kid de Compton était bien loin d’être un rappeur mainstream.

Moins authentique que good kid mA.A.d city et moins avant-gardiste que To Pimp A Butterfly, DAMN. est néanmoins une œuvre bien plus complète que ses prédécesseurs et encore une fois, on se demande comment Kenny va réussir à nous surprendre dans le futur… Une réponse que lui seul connaît, et qui sera la prochaine étape de la carrière d’un homme dont l’ambition d’élever le rap à un niveau jamais atteint se rapproche de plus en plus. »

Fidèle à sa promesse faite sur Control en 2013, Kendrick a une nouvelle fois pris un malin plaisir à martyriser l’industrie du rap en 2017. En 2018, on sera par exemple heureux de l’accueillir pour deux dates françaises (25 et 26 février) mais aussi de l’écouter sur la B.O. de Black Panther, qu’il va produire en compagnie de son label TDE. Un label qui va être actif cette année avec les sorties probables de Schoolboy Q et SZA, où l’on devrait retrouver Kung Fu Kenny.

En attendant, on vous propose de réécouter notre album de l’année, DAMN. !

[Albums US’17] Les albums déjà présentés

20. Kodak Black – Project Baby 2

19. Big Sean – I Decided

18. CyHi The Prynce – No Dope On Sundays

17. 2 Chainz – Pretty Girls Like Trap Music

16. Young Thug – Beautiful Thugger Girls

15. Metro Boomin x 21 Savage x Offset – Without Warning

14. Meek Mill – Wins and Losses

13. Drake – More Life

12. IDK – IWASVERYBAD

11. Lil Uzi Vert – Luv Is Rage 2

10. XXXTENTACION – 17

9. GoldLink – At What Cost

8. Joey Bada$$ – All-AmeriKKKan Bada$$

7. Big K.R.I.T. – 4eva Is A Mighty Long Time

6. Tyler The Creator – Flower Boy

5. Vince Staples – Big Fish Theory

4. Future – HNDRXX

3. JAY-Z – 4:44

2. Migos – Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :