Les Clips de la semaine [#24]

Le 13 Block a marqué son année 2018 avec l’excellente mixtape Triple S en collaboration avec Ikaz Boi. Après ce début d’année en Y sur l’autoroute du succès, ils reviennent avec un magnifique clip tourné en Afrique. On peut y admirer Oldpee qui taffe ses mouvs sur un cargo échoué et à demi-rouillé. L’ambiance est encore à l’été avec un beat qui rappelle les belles années de DJ Mustard, mais le groupe ne se ramollit pas: les flows sont toujours aussi impressionnants et les kalashs de sorties. Loupez pas ça.

Sur un air de pêche de cuivres,  la légende T.I. et le revenant Meek Mill sortent de leur beat traditionnel pour s’ouvrir à une instru plus internationale. Encerclés par une horde de mexicains déchaînés par la mélodie, les deux artistes rajoutent leur dose de tabasco pour pimenter la soirée et ce beat endiablé. Faisant également allusion à la célèbre fête des morts (merci Coco), les deux gringos se plaisent à poser des couplets plus que réussis sur Jefe.

Est-ce le retour de Lomepal? Peut-être, le Parisien a choisi de marquer la rentrée d’un très beau clip pour l’association qui devait arriver entre lui et Roméo Elvis. Sans vraiment changer les références adulescentes de Lomepal, le clip nous emmène dans les aventures des deux compères, composées de sauts dans le vide et de fortes émotions. Pas de doute qu’il plaira aux fans, mais Lomepal parviendra-t-il à faire un deuxième bon album sans tomber dans la redite? La réponse peut-être bientôt.

Sur une introduction qui lance un dard aux accusations auxquelles doit faire face 6ix9ine, YG a décidé de clipper le puissant Bulletproof. L’un des meilleurs morceaux de STAY DANGEROUS a été tourné dans un hangar abandonné où le californien est accompagné par son compère de longue date Jay 305. Aidés par des 808s de haut calibre, les désormais deux vétérans de Los Angeles ajoutent un hit de plus à leur discographie déjà bien remplie.

Pour cette 24ème édition des clips de la semaine, Skrt! Mag a décidé de faire le tri, et enfoui dans les titres hebdomadaires retenus, nous avons trouvé ce joli banger de Benji Wayne. L’artiste lausannois qui fait honneur à la clique des Chicaloz Gang, nous a dévoilé une belle ogive sortie tout droit de la Suisse romande. Saupoudrée par de grosses 808s, la voix écrasante de Benji a de quoi briser les frontières suisses pour vibrer dans les autres pays francophones. Un autre morceau joliment exécuté qui prouve une nouvelle fois l’effervescence de cette belle scène prête à tout conquérir. Comme il le dit si bien lui-même : Benji a bien pu foirer en 2017, mais cette année il compte bien réussir. On n’en doute pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :