Notre top projets rap francophone 2018 [1/2]

2018 était super remplie en rap francophones, on a gardé 10 projets qui nous ont marqué plus que les autres. On a pas fait le tri entre les albums, les mixtapes et les EPs, on a gardé la musique qu’on a le plus saigné, celle qu’on a trouvé la plus importante pour l’année. Et on vous donne ça sans ordre, juste du bon son en bordel.

YL – Confidences

26992709_570770489929737_7086583931259993773_n

YL est un de ces artistes, qui, peut depuis notre petite Suisse, sonner comme beaucoup de codes difficiles à capter parce qu’issu de cultures trop éloignées. Accent du sud, timbre de voix maghrébin, référence au grand banditisme et aux rues des métropoles de la méditerranée, beaucoup de choses qui pourraient partiellement le rendre difficile à exporter. Néanmoins, le jeune rappeur, (ce n’est que sa première mixtape) a le secret pour développer une énergie brute dans des thèmes indémodables et de les faire vivre à ses auditeurs. Alliant une envie d’avancer et de toute faire péter à une dimension traditionnelle dans son écriture. C’est aussi l’acceptation de cette part de son identité qui fait son charme, quel autre rappeur dit en effet : « je veux pas finir seul, tu m’connais (Ciel) ». La mixtape, bien sûr, du haut de ses 17 titres contient quelques déchets, mais YL prouve ses qualités dans des domaines très différents. Et même si Oublie moi rendra certains allergiques, c’est aussi une magnifique mise en musique des difficultés relationnelles du 21ème siècle. Ahmed Othman donne une énergie incroyable pour se défouler tandis que Vai Nova illustre la culture de la débrouille avec génie. Au final, YL se démarque par cette dimension humaine qu’il dégage et son personnage déterminé mais humble et accessible.

Damso – Lithopédion

Résultat de recherche d'images pour "damso lithopédion"

A l’annonce du troisième projet du Bruxellois, l’ensemble de la rédaction entra en ébullition. A l’image de son titre énigmatique Lithopédion, la communication autour de cette sortie avait tout pour s’attirer l’ensemble de l’attention du public Rap FR.

Puis, l’album sorti, sa première écoute prit la forme d’un creux de vague. L’album semblait s’inscrire dans la parfaite continuité des deux projets précédents, entre phases de génie, punchlines nwaar et entertainment libidineux.

Lithopédion marque toutefois une réelle cassure par rapport au reste de la discographie de Dem’s. Le rappeur nous a habitué à dompter des instrus teigneuses, il se fait ici beaucoup plus mélodique, frôlant parfois avec des sonorités pop. Si la crasserie a toujours été la marque de fabrique du Bruxellois, elle était toujours teintée d’un second degré, voire d’une éthique. Avec Lithopédion, Damso rompt complètement avec son écorce humaine, se contentant de décrire avec froideur, sans fards et sans jugement, les scènes se déroulant sous ses yeux. Ainsi, malgré ses sonorités plus mélodiques, cet album est sans aucun doute le projet le plus violent de Damso. Ne feignant même plus sa misanthropie, le belge n’a pour reste d’humanité que son rattachement à sa mère.

Ninho – M.I.L.S. 2.0

Résultat de recherche d'images pour "ninho mils 2"

Ninho n’a sorti qu’une mixtape cette année mais il a marqué 2018 d’une empreinte indélébile. Grâce à des featurings légendaires bien sûr, mais aussi parce que cette mixtape, en toute spontanéité, reflète ce qu’il y a de mieux chez lui. Avec des hits qui s’écoutent et se réécoutent à volonté, Ninho semble appliquer la même formule à chaque fois, mais le coup réussit toujours. Son identité de banlieusard endurci colle à merveille à sa voix quels que soient les thèmes qu’il aborde, il semble impossible que l’ambiance ne soit pas réussie. Il met en image la vie de quartier, la recherche d’argent et les faux-frères à merveille sur Fendi. Un Poco, peut sembler trop naïf pour être vraiment intéressant, mais il est agréable de voir des rappeurs se libérer des carcans pour faire des chansons plus faciles et concurrencer Brassens et ses copains d’abord. Et sous ses accents de facilité, Un Poco parle aussi des difficultés de l’amitié « t’es mon reuf ne me baise pas ». Et toujours dans son univers, Ninho sait aussi aborder la mort dans Chacun son tour par exemple, chanson qui montre avec brio comment il peut être difficile de vivre alors que des amis sont partis. Des artistes ont des périodes où tout ce qu’ils touchent se transforme en or, et c’est ce qui s’est passé pour Ninho en 2018, son image de mec de banlieue, abimé mais sûr de lui, n’a pas eu honte de faire dans la simplicité dans cette mixtape, mais son talent naturel semble faire tout le travail, et c’est une nouvelle fois du caviar.

Vald – XEU

Résultat de recherche d'images pour "VALD XEU"

Après la déception – certes, relative – de Agartha, Vald a su reconquérir très largement nos cœurs avec XEU. Décidé à donner une impression d’unité à son album, le rappeur s’est allié au très talentueux Seezy, marquant l’ensemble des sons du skeud de sa patte obscure et perfectionniste.

A l’image des instrus sombres sur lesquels il pose, c’est un Valentin désabusé que l’on retrouve ici. L’album est emprunt d’une introspection rare chez le rappeur, torturé par ses démons, ses obsessions. Si les thématiques conspirationnistes chères au rappeur étaient parfaitement explicitées dans Agartha, elles sont ici habilement reprises pour illustrer les pulsions et les instincts peu avouables de Vald. A l’écoute de XEU, l’on aura ainsi souvent la sensation d’une présence supérieure et malveillante – aidée par des 808 jouissives -, guidant nos plus basses intentions.

Ainsi, même s’il peut sembler édulcoré et commercial, l’album reflète une réelle réflexion du rappeur sur sa propre condition. Si l’écoute de XEU est orgasmique, les pensées en découlant sont toutes à la fois effrayantes et fascinantes.

Yung Tarpeï – DIY

500x500.jpg

Kiffez le quotidien, c’est ce que Yung Tarpeï peut t’aider à faire. Dans sa vibe genevoise à 100%, le jeune membre de Rive Magenta ne se laisse pas sortir de sa folie, et si toi t’es avec copine, Tarpeï est avec sa folie. A coup d’extraits de vieux films qui nous plongent dans le délire, (même si faut être patient, quand on écoute Fortie quatre fois de suite) Yung Tarpeï réussit à merveille son rap fier d’être DIY. Tout est fait maison, le Tarpeï a pris le temps de développer son univers et cela lui permet de développer quelque chose qui sonne vraiment personnel. Focus sur son point de vue, YT n’oublie pas les éléments négatifs de sa routine, Ouais c’est hard. On peut tomber amoureux d’une Hoe aussi dans l’univers du rappeur. Et même si « la vie n’est pas fait pour les poètes, y a que des pipes et des coïts », Yung Tarpeï fait son bonhomme de chemin dans ce Voïd. On espère plus de sons DIY du jeune rappeur genevois, qui a révélé un sérieux potentiel dans ce projet!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :